Générer une IA capable de corriger des examens comme un professeur

Générer une IA capable de corriger des examens comme un professeur est une avancée technologique majeure qui promet de révolutionner le domaine de l'éducation. Des chercheurs ont réussi à développer un système d'intelligence artificielle qui peut évaluer et corriger automatiquement les examens, imitant ainsi le travail d'un professeur. Cette innovation ouvre de nouvelles perspectives en termes d'efficacité et d'objectivité dans l'évaluation des élèves. Grâce à cette technologie, il est possible d'obtenir des résultats précis et rapides, tout en réduisant la charge de travail des enseignants. Cette avancée soulève également des questions éthiques sur le rôle de l'humain dans l'éducation et la place de l'IA dans notre société.

Index

Une IA révolutionnaire pour corriger les examens: Texas innove dans l'éducation

La présence omniprésente de l'intelligence artificielle dans notre quotidien, tant pour le meilleur que pour le pire, ne fait aucun doute. Pour le meilleur, elle offre une productivité accrue, permet d'accélérer certains processus et vient en aide dans diverses situations. Pour le pire, la crainte émerge de cette notion d'intelligence artificielle générative, qui pourrait surpasser l'humain et même conduire à la suppression d'emplois, voire, dans une perspective alarmiste, à la fin de l'humanité.

L'évolution significative de ces dernières années en fait une technologie majeure pour optimiser des tâches répétitives et monotones. C'est dans cet esprit que le Texas a décidé d'expérimenter l'utilisation de l'intelligence artificielle pour corriger les examens, se substituant ainsi aux enseignants. Cette initiative, actuellement à l'état d'expérimentation, est destinée à alléger considérablement la charge de correction des examens du système STAAR de l'État du Texas.

Le système STAAR vise à évaluer les connaissances acquises par les élèves à chaque niveau scolaire et à déterminer s'ils sont prêts à passer à l'année suivante. Désormais, tous les élèves des écoles du Texas seront évalués par cette IA, utilisant le traitement du langage naturel, un élément clé des chatbots IA tels que GPT-4.

Les chiffres liés à cette expérimentation surprennent. En 2023, 6 000 travailleurs temporaires étaient nécessaires pour corriger les examens. Pour l'année 2024, ce nombre devrait diminuer à moins de 2 000, représentant une économie estimée entre 15 et 20 millions de dollars pour l'État.

Il est important de souligner que l'IA ne prendra pas le contrôle total de la situation. En cas de difficulté à comprendre un concept spécifique, le système le signalera pour qu'une personne puisse l'évaluer et déterminer sa validité. Les élèves auront la possibilité de demander une révision de leur note, moyennant des frais de 50 dollars.

L